jeudi 5 novembre 2015

Une Solaiz' pas trop hard


La Solaiz'Hard mais pas trop, de son nom complet, est une nouvelle venue dans le coin. Organisé par Sang Pour Sang Sport, ce trail fait une boucle de 18,2 km (420 mD+), de Solaize à Solaize en exploitant parfaitement les jolis sentiers et les petits reliefs autour de l'Ozon, en passant successivement par Sérézin-du-Rhône, Ternay, Communay et Saint-Symphorien-d'Ozon.
Autant le dire tout de suite, c'est un trail très très roulant, même plus que je ne l'aurais cru.

En fait si je me suis joyeusement inscrit à cette course ce n'est pas pour son profil mais pour deux bonnes raison. D'abord ma belle-famille vit à Solaize, je connais donc plutôt bien le coin pour y avoir beaucoup roulé à vélo et un peu couru par ci par là. Rien que ça déjà ça me motive bien.
Puis, quand David (Davintothewild) me dit qu'il est déjà inscrit, je ne me pose plus trop de questions et je m'inscris à mon tour, c'est encore mieux avec un copain !

Les photos - Le film



Avec David juste avant le départ

Avec une grosse descente bitumée d'entrée, le départ est très rapide, et puis on veut se placer pour le Pain de Sucre, la première bosse dès le 2e km.

Passé le Pain de Sucre et la redescente sur Sérézin par un joli sentier, je m'efforce de calmer un peu le jeu et de gérer car je n'ai pas de super jambes. Le rythme reste toutefois rapide et on est vite dans la 2e bosse dès la sortie de Sérézin. Pas trop raide, ça passe bien. Et ensuite on aborde divers types de terrain sur quelques km très roulants jusqu'au joli parc boisé au bas de Ternay.

On passe un joli petit étang et là, la côte qui nous fera sortir du parc par le haut de Ternay est la plus raide du parcours, sur un single pentu et étroit, avec de grandes marches et des racines, vraiment un beau passage.

Dans le parc de Ternay

Sur le plateau on relance en direction de Communay, dans les champs et dans le brouillard.

Je vous ai déjà dit qu'il y avait du brouillard ?

Au 10e kilomètre, surprise ! La course était annoncée en autonomie complète, et là, sortant du brouillard, un ravito avec plein de saucisson et de bananes ! Je pioche un Tuc en passant mais ne m'arrête pas, trop dans le rythme.

Une bonne petite descente puis une petite côte dans Communay et on déboule à fond sur quelques km descendant vers Saint-Symphorien-d'Ozon. Plus qu'à longer l'Ozon jusqu'à la dernière côte.

Photo by Emilien mon neveu
Dernière côte pour remonter dans Solaize, pas très facile mais je me lâche bien, c'est la dernière. En haut le gars devant moi m'a bien distancé, et derrière, je me retourne et suis surpris de ne voir absolument personne. Il reste 2 km à tourner dans Solaize, je ne serai pas rejoint, j'envoie bien, et pour un petit boost supplémentaire je vois ma belle famille solaizarde venue pour m'encourager, super !


Dernier km en trombe, je double même un concurrent, et l'arrivée est déjà là, avec une bonne ambiance un bon ravito et de grandes bouteilles de bière... mais que pour les gagnants ! Bon d'accord j'irai plus vite la prochaine fois :-)


Bonne ambiance au ravito final

Les trophées




Aucun commentaire:

Publier un commentaire